Atelier Acturba

ARCHITECTURE ET URBANISME DE PROJETS – PROGRAMMATION URBAINE – TRANSITION ECOLOGIQUE – INNOVATION ECONOMIQUE ET URBAINE – DESIGN DE SERVICES

 

L’ATELIER ACT URBA existe depuis 2009, fondé par trois architectes et urbanistes de quinze ans d’expérience, Marie Chabrol, Gwenaël Lecocq et Julien Langé.

Il intervient dans des contextes très variés (territoires, maîtres d’ouvrage, situation), en constituant pour répondre à leurs enjeux des équipes pluridisciplinaires adaptées (voir la liste de nos partenaires réguliers).

Que vous soyez une collectivité publique, un établissement d’aménagement ou une entreprise de service public ou concessionnaire, un grand compte, nous mettons nos outils, nos méthodes, notre écoute, notre expérience au service de vos objectifs.

Ce qui caractérise l’agence est sa capacité à analyser les questions posées par un projet aux bonnes échelles décisionnelles, à mobiliser les expertises pertinentes, à faire la synthèse des contraintes et des enjeux, techniques et financiers, environnementaux et énergétiques, pour faire des propositions à la fois stratégiques et opérationnelles crédibles. Et vous donner une « vision » à travers les outils de définition et de représentation du projet.

 

 

L’agence intervient sur des missions :

– de conception urbaine et architecturale de projet: renouvellement des centralités et des pôles urbains; renouvellement urbain de quartiers d’habitat social; reconversion de friches urbaines;

– de schéma économique, logistique et portuaire : à la fois en travaillant sur les infrastructures économiques (ports, autoroutes, gares…) et leur adaptation aux territoires qui les entourent ou comme support d’une économie renouvelée; et à travers l’exploration des innovations économiques notamment dans le domaine des services, de l’économie collaborative, etc.

– de programmation urbaine et de programmation universitaire : assistance à maîtrise d’ouvrage, programmation pluriannuelle et financière; participation à des jurys, montage de consultation;

– d’approches environnementales et de métabolisme urbain, d’économie circulaire: sur des territoires sensibles (littoraux; espaces naturels en franges urbaines; zones inondables…) ou dans des logiques de transition des zones denses (adaptation climatique des villes et des métropoles, notion de ville fertile et d’urbanisme bioclimatique…)

– en animation de démarches de prospective: d’usages (mobilités, habitat, tourisme…), de territoires (montage et animations d’ateliers prospectifs), d’anticipation (santé, vieillissement, travail, écologie urbaine…); effets du changement climatique sur les dynamiques de moyen et long terme…)


L’EQUIPE

 

Les associé(e)s

Marie Chabrol (2e de la droite), Architecte-urbaniste, qualifiée HQE. Elle assure la conduite de projets urbains (animation et coordination d’équipes pluridisciplinaires) et veille à l’intégration de toutes les dimensions sociales et environnementales dans toutes les phases d’élaboration d’un projet. Elle s’est spécialisée dans la réhabilitation durable des bâtiments, dans l’approche patrimoniale et techniques de friches industrielles, et anime un réseau de professionnels engagés dans la transition urbaine (CO2D qu’elle a contribué à fonder).

Gwenaël Lecocq (1e à droite), Architecte-urbaniste ENPC.

Convaincue que la ville durable ne se fera pas exclusivement au travers des éco-quartiers d’habitat, mais bien en prenant en compte l’ensemble des composantes programmatiques de la ville, elle a particulièrement travaillé sur les liens entre infrastructure, équipements et territoire (espaces circulés, logistique urbaine, activités…) et plus largement sur la valorisation de « l’envers des villes ». L’urbanisme hors piste, c’est elle (voir TDO). La recherche sur l’écosystème urbain, c’est elle aussi.

Julien Langé (au centre), Géographe, économiste et urbaniste, qualifié animateur AEU et PCET. Son approche du projet urbain et territorial est fondé sur les analyses quantitatives et qualitatives forgées par les sciences humaines et sociales, complété par sa vision des structures politiques et institutionnelles qui permettent de définir, ou redéfinir les cadres et la vision pour inscrire les projets. Les méthodes participantes, la conception d’outils de pilotage, l’animation de séminaires et d’ateliers d’acteurs, de prospective lui permettent de faire avancer les maîtres d’ouvrage vers la décision et le passage à l’action, en lien étroit avec la définition de la vision par le projet dessiné. Il enseigne la programmation urbaine à Nanterre en master 2, intervient en conférences, publie de nombreux articles sur les sujets de la ville et des territoires.

equipe4 2

Emilie Marais (2e de la gauche) /// Urbaniste spécialisée en développement durable, elle est chargée d’études à l’Atelier ACTURBA depuis 2011, où elle développe les diagnostics territoriaux et urbains, participe à l’élaboration programmatique des projets.

Astrid Jouve (à gauche) /// Son projet de fin d’étude préconisait la reconquête progressive du site des Docks de Saint-Ouen et l’intégration d’un concept d’habitat innovant. Dans cette optique de lien entre ville et habitat, elle intègre des missions à l’atelier ACTURBA en particulier pour coordonner les faisabilités architecturales des projets urbains avec l’agence LEMEROU architecture etc. Elle porte un regard aiguisé sur la ville par la photographie et entre également  dans le projet par la réalisation des maquettes.


 L’ATELIER +

equipe_optimo_1

O(P)TIMO

Engagez des projets qui croisent les cultures architecturales et urbaines européennes.

LEMEROU architectures etc. + FIGUEIREIDO+PENA + ATELIER ACTURBA

O(p)timo veut dire pour nous construire et aménager la ville de demain avec optimisme, en renouvelant les pratiques de l’architecture et de l’urbanisme, en pariant sur la qualité et sur l’innovation de solutions avec élus et citoyens, pour surpasser les doutes sur le projet européen ;
O(p)timo résume cela par un premier slogan : « la ville généreuse », par ses équipements, pour ses habitants.

TERRITOIRES DU OFF – [TDO]

Venez faire de l’urbanisme hors piste

TDO, c’est un projet d’exploration de contextes oubliés, de franges et de périphéries, dans l’angle mort du « in » de l’urbanisme. C’est un livre en préparation et des conférences. C’est aussi et ce sera aussi :
– un outil interactif permettant de capitaliser les savoirs et les pratiques : cartographie, documentation sélective, témoignages de projets ou d’initiatives, etc.
– des rencontres régulières sous forme d’ateliers, de mini-séminaires, d’événementiel, de séances d’accélération de solutions, de séances collaboratives in situ…
– des publications, sur toute forme de support existant à futur, écrit, filmique, sonore, interactif, etc.


 

MOYENS

1 espace de 160 m² de bureau avec
2 salles de réunions dont
1 grande salle pour formations, expositions, séminaires,
bureaux mobiles et places de consultants associés,
1 secrétariat général représenté par les associés co-gérants
10 postes de travail dédiés, dont
3 en cartographie et DAO
1 poste de modélisation territoriale (équipé en SIG),
6 ordinateurs portables
+ logiciels bureautique, conception de projet, dessin,cartographie, gestion,
imprimantes laser couleur et noir&blanc, scanner A3, traçeuse
1 vélo

Moyens-atelier